Le Résumé

Nous sommes à Paris au début des années 1930. C’est une histoire d’amour contrarié entre Vincent et Rose. Lui est chorégraphe, apprécié dans les grands music-halls de la capitale. Elle est danseuse dans un petit cabaret louche. Ils tombent amoureux l’un de l’autre. Vincent veut engager Rose dans son prochain spectacle, mais elle est la fiancée de Gus, « l’Elégant », le chef d’une bande de malfrats dont la spécialité est de dévaliser les spectateurs dans les théâtres bourgeois.  Quand Gus, jaloux et possessif, découvre leur liaison, il s’arrange pour faire accuser Vincent d’un crime qu’il n’a pas commis. Ce dernier est obligé de fuir la France et de s’exiler à La Havane. Il se laisse aller au désespoir et devient bientôt une loque traînant de bars en bars. Il va y faire la rencontre de Howard Rutherford, un riche homme d’affaires américain, également propriétaire de night clubs et de Music-Halls aux Etats-Unis. De leur rencontre va naître un nouveau projet à Chicago, mais aussi un nouvel espoir pour Vincent qui retrouve ainsi confiance en la vie. Ce nouveau départ va lui permettre de revenir à Paris pour prouver son innocence, laver sa réputation et par la même occasion, retrouver son amour.
Dossier de présentation

En cours d'élaboration

Contact diffusion

En construction

Contact administratif

Cécile Tempô
+ 33 (0)3 88 22 38 92
adm@espace-k.com

Contact artistique

Jean-Luc Falbriard
jlf@espace-k.com

Notes du metteur en scène

Comédie musicale en 5 actes

Une équipe pluridisciplinaire de plus de 30 personnes:

Comédiens, comédiennes, chanteurs, chanteuses, danseurs, danseuses, musiciens, musiciennes, scénographe, costumière, techniciens, techniciennes…

Notes du compositeur

Jean-Luc Falbriard​

C’est un vieux rêve. Celui d’offrir aux spectateurs un moment hors du temps pendant lequel il va se sentir envahi d’un sentiment de joie et de plaisir.
Après de nombreuses productions et créations théâtrales plus ou moins ambitieuses, l’envie de me frotter enfin à la comédie musicale s'est fait ressentir plus que jamais. Mais avec quels moyens? Et quel livret adapter? Un classique? Une création originale? C’est l'œuvre originale qui s’est imposée!

Rififi comporte les éléments indispensables au genre : chants, danses, comédie, personnages caricaturaux et son inévitable «happy end».Et puis il y a cette mise en abyme, comme dans «Singing in the rain», lorsque l’histoire permet aux personnages d’évoluer dans le milieu du music-hall, du cabaret, du cinéma.

C’est un projet avec une équipe très importante, une aventure pleine d’obstacles, un défi, un projet fou dans une période ou «faire ensemble» est à la fois difficile de par le manque de moyens, mais tellement désiré par les artistes.
Alors soyons fous, car une comédie musicale réussie ne l’est que s’il y a un brin de folie qui traîne quelque part, avec des obstacles sur la route des héros et des défis à relever.

Romain Schmitt

C'est avec un réel plaisir que j'écris cette note car elle marque de fait le début d'une aventure qui s'annonce merveilleuse.
Quand Jean-Luc m'a proposé de m'atteler à la création musicale de Rififi, il m'a semblé évident d'accepter. En effet, nous avons déjà collaboré par le passé (2007 puis 2012), pour des projets ou l’estime et l’admiration mutuelle ont permis une belle entente et un résultat des plus satisfaisant.
Fort d'une meilleure expérience, je sais maintenant que les collaborations faciles et évidentes sont très rares ; je pense que l'équipe qu'il m'est donnée de former avec Jean-Luc en fait partie.

Dans le métier, réussir à monter une comédie musicale est un aboutissement symbolique dans le sens où elle est l'œuvre qui réunit précisément le meilleur de chaque domaine artistique. C'est le genre de spectacle qui continue, parfois durant des décennies, à réunir le public de façon fidèle. Après avoir vécu la mode des comédies musicales « à la française », je constate un emballement général pour les comédies musicales “à l’ancienne” qui décrivent une époque et un style pour lesquelles nous pouvons avoir de la nostalgie : Sur ce point, Rififi coche toutes les cases et j'espère que sa réalisation se fera en grand.
Le scénario de Rififi se situe dans 3 univers (Paris et ses cabarets, Cuba et son ambiance latino-caliente, Chicago et ses clubs au temps de la prohibition) : autant d'occasions de faire vivre en musique des lieux et des cultures avec lesquels j'ai artistiquement un lien fort. Mon intérêt global pour l'histoire de la musique et ma fascination pour beaucoup de comédies musicales n’en seront que renforcés.

À condition de ne pas être économe sur les moyens et l'énergie qu'on y met, l'aventure Rififi va être des plus excitantes. Je n'ai aucun doute concernant les capacités de Jean-Luc à rassembler les bons éléments et faire les choix qui nous feront révéler bien des talents ! Pour ce faire, l'Alsace est une région très prolifique, un vivier d'artistes incroyables, Strasbourg aura l'occasion et la chance, si elle la saisit, de stimuler ce brassage et ce avec magie.

Le Casting

En cours de recrutement